Quelques conseils pour traiter la chute des cheveux après l'accouchement
Écrit par Jérôme   
perte des cheveux maman après naissance du bébéAlors que pendant la grossesse, les cheveux des femmes s'embellissent, de nombreuses jeunes mamans aperçoivent une chute anormale de leurs cheveux. Ce phénomène causé par un trouble hormonal est appelé « alopécie post-partum ». C'est un phénomène tout à fait naturel qui touche à peu près la moitié des femmes suite à la naissance de leur enfant. Dans cet article, vous retrouverez quelques conseils pour traiter cette perte de cheveux...
 

Utiliser des soins adaptés à son type de cheveux

En fait, la tige capillaire meurt au bout de 3 mois et celle-ci tombe. C'est pour cette raison qu'après l'accouchement, les femmes perdent leurs cheveux. Toutefois, il existe des solutions qui permettent d'y remédier. Le traitement à appliquer contribuera donc à activer la circulation sanguine au niveau des racines. Cela permet d'aider les cheveux neufs à pousser vigoureusement. Cette repousse peut être stimulée par un massage du cuir chevelu. Lequel doit être réalisé au moment du shampoing ou bien de la pose d'un masque. Mais avant cela, il est conseillé de trouver des soins adaptés à sa chevelure pour mieux limiter les dégâts. Parmi ces produits de soin capillaire, on trouve les soins cosmétiques. Ces produits protègent les cheveux en diffusant des micro-actifs pour reconstruire les ponts de kératine altérés. Prenons l'exemple de la gamme tokio inkarami, qui fait un carton dans les salons de coiffure. C'est un soin réparateur high-tech composé de limnanthe et de fullerène. Ce soin capillaire peut rendre les cheveux encore plus résistants.

 
Perte des cheveux après la naissance du bébé

Adopter une nouvelle coiffure

Même si cette perte de cheveux après la grossesse est temporaire, il est important d'en prendre soin. Par conséquent, il y a quelques gestes qui devront être évités. Tels que les brossages énergiques, les traitements capillaires agressifs comme le lissage et le sèche-cheveux, ainsi que les coiffures qui tirent les cheveux (les chignons serrés par exemple). En ce qui concerne la coupe, l'ambassadeur de L'Oréal Professionnel, Jérôme Guézou, affirme que le moment idéal de changer de coupe est bien après l'accouchement. La raison est que le fait de changer de coupe permet en premier lieu de changer de tête pour un événement important. Puis, se couper les cheveux permet d'éviter la fatigue lors de ces bouleversements hormonaux. En addition, rien n'empêche de se teindre les cheveux, vu que la perte des cheveux suite à la naissance de son enfant est due à un dérèglement hormonal et non aux agressions extérieures. En plus, se couper les cheveux peut favoriser la repousse. Il est préférable d'opter pour une coupe qui donne du volume, étant donné qu'elle permet aux cheveux de se régénérer rapidement.

Soigner ses cheveux par une alimentation équilibrée

Il est évident qu'une bonne alimentation influence la santé des follicules pileux. De cette manière, il est important de manger équilibré afin de limiter la perte des cheveux durant cette période. Cela va sans dire que les aliments renferment des nutriments qui contribuent à la création des cheveux. Ces éléments permettent de les revitaliser. Ces nutriments peuvent être trouvés dans divers aliments. Ainsi, il est essentiel de varier son alimentation.

Parce que les longueurs sont en grande majorité constituées de kératine, leur apport principal se fait donc au moyen des protéines. Ces substances ont de multiples sources comme les poissons, le fromage, les jaunes d’œuf, le poulet, la viande de bœuf, etc. Les aliments riches en fer sont également excellents pour une oxygénation des follicules pileux. On en trouve principalement dans les épinards, les noisettes, les amandes… Le zinc et le magnésium sont aussi des éléments indispensables dans la régulation des tensions nerveuses. Ils permettent de lutter contre le stress, l'un des facteurs qui déclenchent la chute des cheveux. Cependant, si la chute persiste, il est vivement recommandé de consulter un spécialiste.