Bilan produits cosmétiques pour bébé
Écrit par Jérôme   
Les débats récents sur les produits cosmétiques pour bébé ont conduit l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à mener plusieurs actions destinées à renforcer la surveillance du marché qu’elle effectue déjà sur ces produits en liaison avec la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes )...
A ce jour, et depuis le lancement de la campagne spécifique à l’automne 2008, 18 inspections portant sur 39 produits ont été réalisées.

D’ores et déjà, et parce que le fabricant n’a pas été en mesure de fournir l’évaluation de sécurité spécifique aux risques liés à l’utilisation chez les enfants de moins de trois ans, l’Afssaps a pris une décision portant suspension de la fabrication, du conditionnement, de la distribution et de la mise sur le marché d'un gel moussant cheveux et corps de la société «Cattier Dislab» et ce jusqu'à mise en conformité du dossier.

Pour d'autres opérateurs ayant fourni des données parcellaires d’évaluation jugées insuffisantes par l’Afssaps, des demandes de mises en conformité ont été adressées et sont en cours d’instruction.

Depuis la mise en place du dispositif de cosmétovigilance en 2004, 2 types d’effets indésirables ont été déclarés consécutivement à l’utilisation de produits cosmétiques chez les enfants de moins de 3 ans. Il s’agit de convulsions survenues avec des produits cosmétiques contenant des terpénoïdes (camphre, menthol et eucalyptol). Ceci a conduit l’Afssaps à engager une évaluation de la sécurité d’emploi de ces produits lorsqu’ils sont appliqués en massage sur le dos ou le thorax des enfants. La Commission Européenne sera saisie sur ce sujet en vue d’une modification de la réglementation communautaire.

D'autre part des cas de confusion ont également été observés entre des produits cosmétiques en conditionnement unidose (solution lavante) et du Chlorure de sodium 0,9% en flacon unidose. Ces confusions ont été à l’origine de gènes respiratoires. Un groupe de travail transversal a donc été créé afin de réfléchir aux différentes mesures qui pourraient être mises en place pour limiter ces erreurs.

Afin à noter la création d'un groupe de travail spécifique mis en place à l’Afssaps. Sa mission porte sur l’évaluation de la sécurité des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans avec comme premier obejctif de préciser les caractéristiques spécifiques de la peau de ces enfants, caractéristiques qui doivent être prises en compte pour évaluer la sécurité ce ces produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans.

Source : Afssaps